UNC  DE MARCHEPRIME

Secteur territorial n° 1

 

Blason de Marcheprime

MARCHEPRIME  4 600 habitants  (Marcheprimais) est située au cœur du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne (315 300 hectares) à mi chemin entre  Bordeaux, (28 km) et  Arcachon, ( 32 km).  La commune  est boisée à 88 %.  

 

Marcheprime  ne devient commune que  le 10 octobre 1946 et l'origine de son nom est toute une histoire.   

 

En 1949, lors du grand incendie des Landes,  50 000 hectares de forêt partent en fumée faisant 82 victimes dont 6 à Marcheprime.

 

Marcheprime c'est aussi l'histoire de l'aéronautique avec l'aérodrome construit en 1903 par la société de Louis Blériot et des frères Voisin et abandonné en 1920 au profit de l'aérodrome de Mérignac.

 

C'est aussi l'histoire de la plus grande station radio du monde avec la station Radio Bordeaux Lafayette créée en 1918 par l'armée américaine.  

 

 En 1927, le colonel Robert Picqué (1877-1927),   pionniers de l'aviation sanitaire, s'est tué en avion sur la commune de Marcheprime .

 

Description des armes de la ville de MARCHEPRIME

 

La coquille Saint-Jacques et la bande verticale centrale symbolisent la route de l’Espagne et de Compostelle. En effet, l’itinéraire d’Antonin mentionne une « Route des Lacs » de Dax à Bordeaux par LOSA (Sanguinet), BOII (Lamothe Biganos) et FINES (Croix-d’Hins).

La bande horizontale discontinue symbolise la limite de Hins (du Latin FINES). C’est à Croix-d’Hins (Crux Finium = Croix des Fines) que fût élevée une croix pour marquer la limite du territoire des Boïens et des Bituriges Vivisque. Cette limite est encore celle du canton d’Audenge et de Pessac.

L’arbre et la cornue symbolisent la vocation forestière locale traditionnelle et industrielle de la distillation de la gemme.

Les moutons et les crosses de fougères rappellent qu’autrefois, avant la création de la forêt, seuls les moutons occupaient la lande.

 

La Mairie de MARCHEPRIME (1947)