COMMEMORATION 11 NOVEMBRE 2017

 

L’église Notre Dame de Lanton se remplit au fur et à mesure que la pluie menace, laissant seuls sur le parvis les drapeaux et les autorités. Cet office religieux du 11 novembre 2017 est célébré à la mémoire de ces milliers de morts de cette 3ème année de terrible guerre, durant les durs combats décidés par le général Nivelle, nouveau commandant en chef des forces françaises et par son homologue britannique Haig. Il faut nous souvenir de la bataille  d’Arras, de Vimy, de Bullecourt, de l’échec de l’offensive française sur le Chemin des Dames en avril 1917 qui vaudra à Nivelle son commandement, de la bataille de Cambrais en novembre et décembre 1917. Cette année 1917 emportera 154.400 soldats qui s’ajoutent aux 878.500 autres valeureux soldats tombés au Champ d’Honneur depuis 1914. Année charnière de ce conflit, avec la révolution en Russie et l’entrée en guerre des Etats Unis, elle est la plus éprouvante et le doute commence à s’installer. C’est Clémenceau et Pétain qui redonneront le moral aux troupes.

Sous la ferveur de nos prières, le ciel s’est assagi et c’est sous de belles éclaircies que nous rejoignons le monument aux Morts où nous attendent les enfants des écoles entourés d’une foule nombreuse. Une délégation de la Base de Défense de Mérignac et les pompiers du SDIS d’Andernos/Lanton, sont, comme à chaque fois, fidèles à nos côtés.

Après la montée des couleurs, le Président de l’UNC Gironde et de Lanton, Joël LE CLOITRE, remet à Monsieur SARRE Joseph la  Médaille commémorative AFN agrafe MAROC  et à  Monsieur LE GLEUHER Pierrik, l’insigne de porte-drapeau cinq ans.

Suivent la lecture des discours officiels et le dépôt de gerbes qui, comme chaque année, recouvrent le pied du cénotaphe. Puis les noms de tous les Morts pour la France de notre commune, durant cette Grande Guerre, sont égrenés par le maître de cérémonie Didier Bernaudeau et chaque enfant dépose, en écho dans une jardinière, un bleuet ou un coquelicot, à leur mémoire. Cette action de devoir de mémoire, préparée par les professeurs de l’école primaire, marquera les enfants et est très appréciée de tous. 

C’est la Marseillaise, chantée à capella par les enfants de l’école de Cassy, dirigés par leur professeur, qui rompt la minute de silence. Les parents émus, accompagnés par l’assistance, applaudissent avec ferveur cette prestation émouvante et pleine d’espoir.

Après que Madame le Maire et les autorités aient salué les Porte-Drapeaux, c’est au centre d’animation de la commune que le vin d’honneur est servi. Mais avant le discours de Madame le Maire, le Président LE CLOITRE remet des décorations associatives ; la médaille du mérite UNC bronze à  Madame VEULLIEZ Annie et la médaille du mérite DJEBEL bronze à Messieurs BABIN Pierre, BOUILLON Patrick et ORCEL Jean-Claude.

Marie LARRUE, maire de Lanton, remercie les Présidents d’associations qui œuvrent dans la commune pour le devoir de Mémoire et rappelle les points forts de cette année 1917. Puis elle remet au Président de l’association UNC de Lanton, Joël LE CLOITRE, le tambour du « garde-champêtre » qui se trouvait à l'origine à la mairie, afin qu'il figure en exposition au musée de l'association. L'uniforme du dernier garde communal, donné par la famille FOURCADE au musée, ainsi qu'un historique des différents gardes, figureront désormais au musée qui est ouvert au public tous les samedis de 10 à 12 heures.

C’est le traditionnel banquet qui clôture dans une ambiance conviviale et fraternelle cette belle journée de mémoire où chacun porte dans son cœur le souvenir d’un parent qui a participé à cette page d’Histoire, car il n’y a pas une famille de France qui ne fut pas marquée par les dommages directs ou indirects de ce terrible drame.

Français n’oubliez jamais ce qu’ont vécu nos aînés et ce que nous leur devons.

Vue générale de la manifestation